CSS3/jQuery Drop-down menu with tabs #7
Retour à l'accueil Des vidéos et photos exclusives dans mazleck Web Tv et Mazgalerie photos   |   Des vidéos et photos exclusives dans mazleck Web Tv et Mazgalerie photos   |   Des vidéos et photos exclusives dans mazleck Web Tv et Mazgalerie photos   |  
Document sans titre
 
 -  Il est 1:45 à Libreville
EDITORIAL : Dictature ! Pain béni pour la France à fric, excusez du peu, pour la Françafrique !
EDITORIAL : Dictature ! Pain béni pour la France à fric, excusez du peu, pour la Françafrique !
Marc Ulrich Malekou-Ma-Malekou
Posté le : 20-12-2016 | 0 Commentaires

Par : Marc Ulrich Malekou-Ma-Malekou

Dictature, meilleur risque pour la relique des leviers de gouvernance de l’ancienne puissance tutélaire ? Le déroulé et l’issue des dernières élections présidentielles organisées dans son giron africain, toutes ou presque soldées par des passages en force scellés de la caution de Paris, nous donne à répondre par l’affirmatif ! C’est-à-croire que Jacques Chirac ne pensait pas bien dire, quand il s’écria du haut de son piédestal de Chef d’Etat français, que la démocratie était un luxe pour l’Afrique !

En somme, « ce qui est bon pour nous, n’est pas bon pour vous», voici ce que laisse clairement entendre dans un langage à peine diplomatique, la France politique, antre des réseaux mafieux qui constituent la pierre angulaire des dictatures africaines.

Après un souvenir cauchemardesque des ballons d’essai d’instauration de la démocratie dans son marigot africain, ballons d’essai qui fini par faire vaciller les équilibres mondiaux français au triple plans, économique, politique et militaire, ce, à la suite d’élections présidentielles démocratiquement organisées au Congo Brazzaville, avec l’arrivée au pouvoir de Pascal Lissouba, au Sénégal, avec l’arrivée triomphale d’Abdoulaye Wade, avant la triste tentative avortée de délinquance sénile au sommet de l’Etat, en Côte d’Ivoire, avec l’arrivée surprise de l’intraitable Laurent Gbagbo, bref, des changements de données qui ont failli faire chavirer le navire France, en raison de l’outrecuidance de ces africains élus dans l’euphorie du nationalisme, de remettre en cause les deals sulfureux qui concèdent au maître colon, l’absolue des richesses du sol et du sous-sol, au détriment de la mère patrie. D’où la critique caricaturale, pays riches, peuples pauvres !

Des libertés de ton de présidents au bord de l’affranchissement, qui ont sorti le père fouettard de sa réserve, avant de verser dans la délinquance internationale en bande organisée, en s’autorisant de son propre, au nez et à la barbe de l’Onu – un machin-, à pilonner en toute impunité les empêcheurs de tourner en rond. Expéditions punitives réalisées soit à l’aide de mortiers et autre lances roquettes, de chars, d’avions de chasse, avec en appoint  des groupes rebelles agissant en supplétifs de l’armée du prince. Preuves tangibles de douloureux cas école, Pascal Lissouba, chassé copieusement du pouvoir au Congo Brazzaville, le couteau à la gorge. En Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo a vu son mandat volé en éclat à la suite de la pénétration par effraction des soldats français dans sa résidence de fonction, au nom de la suprématie meurtrière de la civilisation blanche. La liste n’est pas exhaustive, et disons, des victimes dont l’unique péché est d’avoir osé refuser d’émarger dans le registre des obligés de Paris.

Un nettoyage de panafricanistes, vieux comme le monde, et dont l’une des dernières victimes en date est le guide libyen, Mohammad Kadhafi, dont la signature du décret de mort est imputée au lugubre Nicolas Sarkozy, ancien Chef d’Etat français à la dégaine facile.

Et croire qu’ils sont encore nombreux, ces africains naïvement suspendus à un occident, abusivement investi de mission messianique au bénéfice du continent noir ! A l’aune de cette real politik, il revient plus que jamais aux africains eux même, d’assumer la trajectoire de leur destinée.

L’apprenant vraisemblablement à ses dépens, l’ancien chef de la diplomatie gabonaise et ancien président de la commission de l’Union africaine, Jean Ping, par ailleurs challenger d’Ali Bongo à la présidentielle du 27 août 2016 au Gabon, et qui continue de revendiquer sa victoire, en dépit des résultats officiels, scellés de la caution de Paris, qui déclarent Ali Bongo vainqueur du scrutin ! Jean Ping, disais-je, peste contre cette onction controversée, à rebours de la volonté souveraine des peuples, et pour ne pas le citer : « Il n’y a pas une démocratie pour l’Afrique et une démocratie pour l’Occident, la démocratie, c’est la démocratie ! » Fin de prédation, pour l’heure, dans le désert.

Comme quoi, le salut de l’Afrique ne viendra nullement de ce syndicat d’impérialistes ! Suivez mon regard !

A bon entendeur, mazleck.com

NB : Retrouvez la version audio de cet Editorial, dans le Web Radio de mazleck,com

Copyright@www.mazleck.com

Décembre 2016



 
Document sans titre
:
0 Commentaires
 
 
Document sans titre   Le désespoir comble non seulement notre misère, mais notre faiblesse 
Vauvenargues
 
     

Document sans titre

     

Document sans titre

 
     

 
     

Document sans titre
28-02-2012 : Votre avis sur la nomination de Raymond NDONG SIMA à la primature! - 4 avis
12-07-2011 : Que pensez vous du FICA? - 1 avis
12-07-2011 : Arts et Foi: Pour quel intérêt? - 0 avis
PLUS DE SUJETS

 
     
Entrez votre email et soyez informé chaque jour de nos nouvelles informations.

 

 
   
Document sans titre
 
   
Document sans titre   PDG    Pierre MBIGOU    CAN 2012    Gabon    Afrique    Election    Les panthères    PSD    Football    Politique    Guinée Equatoriale    Ali BONGO    Sylvia BONGO    Daniel COUSIN    Economie    Lionel MESSI    Fang    Libreville    Gabao 
 
 

 
L'actualité
TOUTE L'ACTUALITE
SPORT
RELIGION
AGENDA

Nous ?
QUI SOMMES-NOUS ?
NOS PARTENAIRES
Le Grand Invité
LE GRAND INVITE

Photos
PHOTOS REPORTAGES
GALERIE PHOTOS
Le Forum
TOUS LES THEMES
POSTER UN THEME

Web TV
NOS VIDEOS

FACEBOOK mazleck.com
@MAZLECK Sur TWITTER
Flux RSS
 
Copyright © 2009 - 2018 - mazleck.com, Le Pool de l'Actualité sur le Gabon, l'Afrique et le reste du Monde !
mazleckinfogabon@gmail.com| +241 06 88 22 74
 dddd;Site réalisé par D&C VIRTUEL requete invalide supp ip